Vous avez une idée  et vous souhaitez lancer votre projet Web le plus rapidement possible. Mais avez-vous bien pris le temps de travailler votre business plan ? Et puis d’abord, c’est quoi un business plan ?

 

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Un business plan, ou plan d’affaires, est un document qui va contenir toute la stratégie de votre projet. Vont y figurer notamment les informations suivantes que je vais vous détailler :

  • Les résultats de l’étude de marché.
  • Le modèle économique.
  • Les coûts et besoins en investissement et en fonctionnement.
  • Moyens et personnes pour la mise en œuvre
  • Délais et planning d’exécution.
  • Difficultés à prendre en compte.

Pourquoi faire un business plan ?

A mon sens, avant toute chose, le business plan, c’est d’abord pour vous. Cela va vous permettre de mettre à plat votre idée, de structurer les étapes de mise en place, de mettre en évidence les difficultés qu’il y aura à surmonter et de connaitre de manière précise les coûts et possibilités de retour sur investissement. Faites-le et vous verrez qu’un très grand nombre de choses auxquelles vous n’aviez pas pensé apparaissent !

Si vous avez suffisamment d’argent pour tout financer, dans ce cas le business plan ne sera utile qu’à vous et vos éventuels associés. En revanche, si vous envisagez de recourir à un prêt ou de faire appel à des investisseurs, le business plan vous servira à les convaincre de la viabilité de votre projet.

L’étude de marché

Vous avez défini quels produits ou services vous allez vendre ou proposer à vos clients, c’est très bien, mais il s’agit maintenant de réaliser une étude de marché.

L’étude de marché est le travail qui consiste à :

  • Définir le marché : mon produit est-il susceptible d’intéresser tout le monde (électroménager par exemple) ou au contraire un nombre limité de personnes ? Le premier cas correspond à un produit généraliste, le second à un marché de niche.
  • Etudier la concurrence : y a-t-il des concurrents qui proposent mes produits ou services ? Si oui combien ? La concurrence est-elle rude ou au contraire faible ?
  • Définir la couverture géographique : allez-vous vous adresser à des clients au niveau local, régional, national ou mondial ?
  • Identifier vos clients : auront-ils un âge particulier ? Des centres d’intérêt en commun ?

Le modèle économique

Très bien, vous savez quels produits ou services vous allez vendre, quel est votre marché, qui sont vos concurrents directs ou indirects. Maintenant, il s’agit de définir comment vous allez gagner de l’argent.

Allez-vous par exemple :

  • Faire de l’achat / vente de produits en prenant une marge ?
  • Créer votre produit et le vendre en ligne ?
  • Vendre des services accessibles en ligne (par exemple accès à un logiciel de type SAAS) ou qui seront réalisés hors ligne (par exemple un service de coursier avec réservation sur Internet).
  • Proposer gratuitement un produit ou service et vous rémunérer avec l’affichage de publicité ?
  • Faire des partenariats avec d’autres professionnels et vous rémunérer avec une commission sur les ventes que vous leur ramenez ?
  • Faire payer un abonnement ?

Les coûts et besoins en investissement et en fonctionnement

Il s’agit ici de lister tous les postes de dépense comme par exemple :

  • La création du site Internet.
  • Le référencement.
  • La publicité en ligne et hors ligne.
  • Le travail de communication sur les réseaux sociaux.
  • Un consultant Web pour améliorer vos performances.
  • Le besoin en locaux et ameublement.

Et la liste est longue ! Je rédigerai d’ici peu deux articles avec des exemples d’estimation des coûts pour un site de vente en ligne et un site pour promouvoir les services d’une entreprise.

Il s’agit aussi de distinguer :

  • Les coûts fixes annuels : coûts identiques quel que soit le nombre de ventes. Par exemple une assurance.
  • Les coûts variables annuels : coûts qui varient en fonction des ventes et de l’activité, parfois proportionnellement, parfois par seuils. Par exemple la commission d’un système de vente en ligne ou les impôts.
  • Les coûts d’investissement : coûts supportés à la création de la société puis à répéter ou pas dans le futur. Par exemple, la création du site avec de grosses évolutions prévues 2 ou 3 ans après le début d’activité.

Moyens et personnes pour la mise en œuvre

Ce point concerne des aspects pratiques et financiers de la mise en place de votre projet, axé sur les moyens humains, logistiques et financiers.

  • Les moyens humains : quelles compétences nécessaires, à quel moment, en quelle proportion ? Sont-elles présentes dans l’équipe qui gère le projet ou faudra-t-il d’autres personnes, que ce soit en recrutant ou en faisant appel à des prestataires ?
  • Les moyens logistiques : quels locaux faudra-t-il ? Quelles contraintes y sont reliées ?
  • Les moyens financiers : quels investissements faudra-t-il ? Quel montant au lancement du projet et combien x années après ?

Délais et planning d’exécution

Sans être ultra précis avec les dates, essayez d’estimer le temps qui sera nécessaire à mettre en place le projet. Cela vous permettra notamment de bien appréhender la durée nécessaire avant les premiers retours sur investissement.

Difficultés à prendre en compte

Au cours de votre travail, il est conseillé de lister les difficultés qui pourront être sources d’échec. Bien les identifier vous permettra de mettre l’accent sur ces questions lors de vos discussions avec les prestataires ou encore de prévoir des alternatives au cas où les résultats seraient insatisfaisants.

Pour conclure

Cet article n’a pas vocation à être exhaustif sur le sujet du business plan, d’autant que chaque projet est unique et a donc des contraintes qui lui sont propres.  J’espère en tout cas qu’il vous aura convaincu de l’intérêt que vous avez à en faire un.

Si vous voyez des points importants que j’aurais oubliés ou si vous avez un avis contraire, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *
You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>